Le château des étoiles (revues), tome 4 : Les naufragés du ciel de Alex Alice

Synopsis:

L’Ethernef, l’extraordinaire engin volant à bord duquel Séraphin, Sophie, le roi Ludwig et leurs compagnons d’aventure réussissent in extremis à s’embarquer, parvient à les arracher à la pesanteur terrestre pour s’envoler vers cet ailleurs mystérieux dont avait tellement rêvé l’intrépide mère de Séraphin…

Mon avis:

Les tomes se succèdent et la qualité est toujours au rendez vous. Pour cette revue nous avons rendez vous à bord de l’éthernef et surtout dans l’espace. Nos héros font d’ailleurs une splendide découverte que beaucoup à l’époque souhaite faire… Mais je n’en dirais pas plus pour vous laisser le plaisir de la découvrir!

Les illustrations sont vraiment bien soignée et précise. Au fil de la découvert de l’histoire, c’est vraiment agréable de regarder tous les détails de chaque dessin.

Le château des étoiles (revues), tome 3 : Les conquérants de l’éther de Alex Alice

Synopsis:

A,la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868? Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle.

Mon avis:

Ce tome 3 conclu la fin de la première partie et voit le vol de la fameuse machine, l’éthernef. Ce tome est riche en action et en rebondissement. Des complots se trament au fil de la construction de l’éthernef. L’histoire est toujours aussi riche et bien construite, elle nous tient en haleine. S’invite aussi dans ce tome Sissi, l’impératrice d’Autriche qui rend visite à nos héros.

C’est toujours avec autant de plaisir que je tourne les pages de cette revue. Les dessins sont soignés et précis. Hâte de découvrir la seconde partie. J’ai déjà tout acheté! Les revues m’attendent sagement dans ma PAL !

Le château des étoiles (revues), tome 2 : Les chevaliers de l’éther de Alex Alice

L’histoire:

A la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868? Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle.

Mon avis:

C’est toujours un plaisir de se plonger dans cette revue qui m’étonne par sa qualité. Ce format est tellement inhabituel que c’est avec plaisir que je le découvre et tourne les pages. Les illustrations sont toujours aussi soignés, un vrai régal. Encore un grand merci à ma swapée de m’avoir fait découvrir son coup de coeur littéraire!

Place à l’histoire, on suit à nouveau Séraphin dans son aventure et la construction de la fameuse machine. Ce que j’aime dans cette fiction c’est le rapprochement avec des faits réels ainsi qu’à des personnages qui ont vraiment existé.  Hâte de lire le tome suivant et de découvrir la fin de cette première partie.

Le château des étoiles (revues), tome 1 : Le secret de l’éther de Alex Alice

Synopsis:

A la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868, Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir.

Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle. Dans ce 1er tome, Séraphin, son père et leurs alliés construiront l’éthernef et commenceront à percevoir les plans de Bismark.

Mon avis:

J’ai reçu cette revue dans un swap et ma curiosité a été plus forte, je l’ai déjà lu! .Ce qui m’a tout d’abord attirée c’est le format qui se présente comme un journal. Je n’avais jamais lu de livre sur ce genre de format. L’histoire m’a aussi rendu curieuse et me fait penser à Jules Verne.

Hé bien je n’ai pas été déçu et j’ai même été récompensé en voyant que l’histoire se passe dans des villes que je connais, dont une que je fréquente tous les jours. Que c’est agréable de voir des paysages que l’on connait immortalisé dans un journal à l’aquarelle. Bref vous l’aurez compris, cette découverte est vraiment un coups de coeur pour moi.

Parlons de l’histoire qui est très touchante et bien raconté. On suit au fil des pages et des images, les aventures de Séraphin et de son père à la recherche du fameux carnet de note de sa mère. On s’attache très vite aux personnages au fil de la lecture et on a envie d’attaquer directement le prochain tome.

Encore merci à ma swapée pour cette découverte.