Pirates des Caraibes: La vengeance de Salazar

jc-pdc5-page-new

Synopsis:

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

 

Mon avis:

Grande amoureuse de la saga, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouvel opus que j’ai eu la chance de voir en avant première. Comme tous les films, on se demande dès le premières minutes comment le capitaine Jack Sparrow va faire son entrée. Et comme toujours, elle est spectaculaire ! On retrouve notre pirate préféré dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres.

Après une déception avec le dernier film, celui-ci remonte la pente. Il est vraiment dans la veine du premier. On passe de bons moments à avoir des fous rires, et à se demander comment il va s’en sortir encore une fois. On retrouve des personnages connus, comme le capitaine Barbossa ou encore Monsieur Gibbs, mais aussi une nouvelle intrigue de nouveaux personnages et de nouveaux rebondissements. On fait ainsi la connaissance du fils de William Turner et Elisabeth Swann, le jeune Henry qui est aussi insignifiant que son père. Et il y a Carina, un personnage qui nous fait penser à Elisabeth. Elle est forte, mature et en dehors de son temps. J’ai eu un coup de cœur pour son personnage, même si des fois je trouvais que le décalage était un peu trop. Et bien sûr notre nouveau méchant, le capitaine Salazar, qui est clairement impressionnant. Davy Jones n’est rien à côté de lui !

Bref encore un bon moment de passer avec mon pirate préféré, que j’ai hâte de revoir. Oui j’irai bien le voir au cinéma une deuxième fois.

Mais surtout n’oubliez pas d’attendre la fin du générique pour voir le court métrage que l’on nous réserve à chaque fois.

Les Chevaliers des Highlands, tome 12 : Le Spectre de Monica McCarty

couv20050989

Synopsis:

1314. Alex Seton croit aux vraies valeurs de la chevalerie. Lassé des raids sanglants ordonnés par Robert de Bruce, le « roi-voyou » parti à la conquête du trône d’Écosse, il a déserté la Garde des Highlands pour rejoindre le camp adverse où il espère faire triompher ses idées de manière plus honorable. Désormais considéré comme un traître, il vole pourtant au secours de Joan Comyn, la fille bâtarde du comte de Buchan, jeune femme à la beauté ensorcelante, qui éveille bientôt ses soupçons. Ne serait-elle pas le Spectre, cet agent dont nul ne connaît l’identité et que les Anglais traquent en vain ? Déterminé à la confondre, Alex s’engage dans un duel où la séduction est l’arme principale et à l’issu duquel il devra choisir entre ses principes et son cœur.

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver cette saga, mais c’est aussi avec tristesse, vu que c’est le dernier tome. Ici, on retrouve le Dragon, alias Alex Seton, que l’on a pu rencontrer lors des premiers livres et Joan Comyn, la fille de Bella MacDuff. Alex évolue à ce jour du côté des Anglais et l’on découvre pourquoi il a voulu quitter la garde. Joan quant à elle, est devenue une femme qui n’a pas eu la vie facile. Ils sont très vite attirés l’un vers l’autre.

Monica McCarty nous tient jusqu’à la fin de cette saga. J’admire Joan pour sa détermination et sa force. La relation qu’elle entretien avec Alex est très intense et passionnée. Alex souhaite rester ce preux chevalier et Joan ne sait pas quel chemin emprunter. Dans ce dernier tome, la cause que défend la garde des Highlands n’a jamais été aussi proche de son but. L’auteur clôt en beauté cette saga. J’étais aussi ravie de retrouver certains personnages clés.

Vous qui avez peut être lu aussi cette saga, avez vous un tome préféré, voir un personnage?

Pour ma part, j’ai adoré le tome 10, le frappeur, et j’aime beaucoup le personnage de Lachlan.

Les chevaliers des Highlands, tome 11 : Le roc de Monica McCarty

couv40759801

Synopsis: 

Depuis sa tendre enfance, Thomas MacGowan est fou amoureux d’Elizabeth Douglas, la fille du laird. Lorsqu’elle a été envoyée en France, il l’a attendue, plein d’espoir. Mais à son retour en Écosse, la « petite Ella » a bien changé. C’est une dame à présent, et elle ne peut épouser le fils d’un forgeron. Trois ans plus tard, Thomas, surnommé le Roc, a intégré la célèbre garde des Highlands où il exerce ses talents de grimpeur hors pair. Quand Ella vient le supplier de voler au secours de son jeune frère capturé par les Anglais, il refuse sèchement. Il n’est plus ce nigaud transi d’amour, et il ne veut plus d’elle dans sa vie. Croit-il…

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver Monica McCarty avec ses Highlanders. Comme pour les précédents, j’ai à nouveau dévoré ce tome.

Ici on fait connaissance avec un nouveau membre de la garde, Thomas soit le Roc ! On le découvre alors qu’il n’est pas encore dans la garde, et qu’il est tout jeune. Il est le fils du forgeron du clan Douglas. Il passe ses journées avec son père, mais aussi avec les enfants du laird, Elizabeth et son frère James. Thomas est déjà très talentueux, fort et courageux. Amoureux d’Elizabeth, une tension se crée avec son frère, mais aussi à cause de son rang social. Thomas décide de partir pour devenir un chevalier des Highlands, et d’oublier d’Elisabeth.

Quelques années plus tard, alors que des projets d’engagements s’offre à lui, elle revient vers lui.

Je me suis tout de suite attachée au personnage de Thomas, alors que celui d’Elizabeth m’énerve plus. Thomas possède de grandes qualités qui font de lui, un atout pour la garde. Romance et action se succèdent tout au long du roman. On ne s’ennuie pas une seconde, ce qui explique que je l’ai lu d’une traite (comme souvent tous les romans de cette saga ! ) Concernant Elizabeth, le fait qu’elle n’arrivait pas à se décider m’a énervé. J’avais envie de la secouer pour qu’elle agisse.

A la fin de ce tome, Robert de Bruce a bien avancé dans sa quête, et ça annonce bientôt la fin de la saga. Encore un dernier tome à découvrir, que j’ai hâte de savourer.

Les Chefs du Clan Murray, tome 1 : Le Destin des Highlands de Hannah Howell

couv25313437

Synopsis:

L’élue de son coeur deviendra-t-elle son ennemie jurée ?

Balfour Murray se sent irrésistiblement attiré par Maldie, la guérisseuse qui prend soin de son frère blessé. Animé par une profonde soif de vengeance, le guerrier a mis au point un plan pour provoquer la chute de son adversaire le plus redoutable, mais les hommes envoyés pour espionner le clan adverse ont été trahis et exécutés. Dans ces conditions, Balfour peut-il vraiment se fier à cette jeune inconnue qui entretient un mystère sur ses origines et laisser libre cours au désir qu’il éprouve pour elle ?

 

Mon avis:

L’histoire de cette romance est toute simple. Balfour Murray, chef du clan, est en guerre avec son voisin Beaton qui a enlevé l’un de ses frères, Eric. Lors d’un affrontement, Maldie, entre en scène pour aider et prendre soin de son deuxième frère blessé, Nigel. C’est le coup de foudre instantané entre nos deux personnages principaux. Sauf que Balfour ne connait rien de Maldie, et finit par la suspecter d’espionnage.

L’histoire de cette romance aurait pu être intéressante, mais il faut dire que j’ai vraiment du mal avec les livres de Hannah Howell. C’est tout de même la deuxième saga que je lis, et toujours le même constat, l’histoire n’est pas assez fouillée. J’ai bien aimé les deux personnages et surtout Maldie qui est très courageuse. Mais leur passion arrive trop vite, et je n’y ai pas crue. Il y a aussi assez peu d’action, on tourne un peu en rond. J’ai tout de même passé un bon moment, malgré ses longueurs, mais autant le dire c’est surtout grâce à Maldie. Son personnage m’intriguait. J’ai les deux tomes suivant dans ma PAL, et je suis curieuse de savoir ce qui va arriver à Nigel, même si je m’attends à une lecture pas extraordinaire.

 

Les Highlanders, tome 3 : La tentation de l’immortel de Karen Marie Moning

couv35695525

Synopsis:

Circenn Brodie, un guerrier écossais immortel, jette un sort sur une bouteille qui contient l’élixir de la vie. Celui qui la touche sera transporté au 14ème siècle. Un Elf rajoute au sort que cette personne, innocente ou coupable, devra mourir. Lorsque Lisa Stone touche la bouteille tandis qu’elle fait la poussière dans un musée, la terre tremble et elle est soudain face à un guerrier hostile et fou de rage… mais merveilleusement beau. Lisa est fascinée par Circenn et son monde, mais elle doit rentrer pour aider sa mère qui subit un traitement contre le cancer. Il doit bien y avoir un moyen de défaire le sort, de retourner chez elle et de garder l’amour qu’elle vient de trouver.

 

Mon avis:

Pour ce tome, on fait la connaissance de Circenn, notre immortel écossais du XIVème siècle et Lisa une américaine du XXIème siècle. Celle ci se retrouve projetée plusieurs siècles en arrière auprès de Circenn, en touchant une relique ensorcelée. Cette dernière n’a pas été épargnée par la vie, elle a un passé dur entre un père disparu trop tôt et une mère malade. Après la lecture de ce tome, je suis un peu déçu. Je n’ai pas cru en l’alchimie entre nos personnages. Leur passion est arrivée trop vite. Je dois tout de même noter que ce tome est remplit d’humour, j’ai donc tout de même passé un bon moment à rigoler par certaines phrases cinglantes de notre héroïne. Même si je n’ai pas cru en leur idylle, les personnages sont tout de même attachant. A noter aussi que la magie est très présente dans ce tome, ce que j’ai aussi apprécié. Hâte de découvrir le prochain tome, et ce que nous réserve Karen Marie Moning.

 

Les chevaliers des Highlands, tome 10 : Le frappeur de Monica McCarty

couv11613158

Synopsis:

1313. La bataille finale pour le trône d’Écosse est sur le point d’être livrée. Eoin MacLean, spécialiste des attaques ciblées au sein de la Garde des Highlands, défend les couleurs de Robert de Bruce qui n’a plus qu’un seul obstacle : ce renégat de MacDowell. Or celui-ci s’apprête à marier sa fille chérie Maggie à un Anglais. Le moment est idéal pour lui tendre une embuscade…
Pourtant, pour la première fois depuis le début de la guerre, Eoin sent sa main trembler car, sept ans plus tôt, il a épousé Maggie bien qu’elle appartînt au camp ennemi. Puis elle l’a trahi et il lui a laissé croire qu’il était mort. Aujourd’hui, même s’il la hait, il n’a pas renoncé à ses droits d’époux.

 

Mon avis:

C’est toujours un grand plaisir pour moi de découvrir un nouveau roman de Monica McCarty. Pour tout vous dire, aujourd’hui j’en viens même à les précommander. Ça me fait une belle surprise ainsi quand celui-ci arrive dans la boite aux lettres quelques mois plus tard. Je fais exprès de ne pas retenir la date de sortie. C’est comme si je me faisais un cadeau surprise. Vous arrive-t-il de faire ça?

Bon revenons à notre livre. Pour cet ouvrage, l’auteur décide de construire son histoire avec un retour dans le temps. On fait donc la connaissance d’Eoin, le frappeur qui s’apprête à exécuter une mission délicate, où il doit affronter son épouse qu’il n’a pas vu depuis 7 ans. Leur histoire a commencé alors qu’ils étaient très jeunes, naïfs et fougueux. Issus de clans opposés, leur idylle n’a pas été facile. Secrets, non-dits et quiproquos se succèdent. Avec ce retour en arrière, on se rend compte de la force de la Garde des Highlands et des épreuves qu’elle a dû assurer. On découvre aussi l’arrivée et le recrutement d’un nouveau membre dans cette alliance. Les retrouvailles pour Maggy et Eoin sont une épreuve pour eux. C’est aussi le moment de réparer les conflits toujours existants et de voir que même après 7 ans l’attirance est toujours là. J’ai encore passé un super moment à dévorer ce livre, et je ne peux que vous conseiller cette saga.

 

PS: J’aimerais tout de même signaler ma déception que « J’ai lu » ait changé toute sa charte graphique. Aujourd’hui nous avons tous une saga dépareillée à cause de ce changement.

Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv69403311

 

Synopsis:

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles…
Mon avis:
Encore un sublime moment passée avec Cerise dans ce lieu chargé de mystère. Vous l’aurez compris, je suis sous le charge de ce quatrième tome.
L’école est finit et c’est maintenant l’heure des vacances. Pour son anniversaire Cerise reçoit une belle surprise, elle qui aime les enquêtes, va pouvoir en résoudre une avec sa maman dans un mystérieux château des mystères. Ces amies sont aussi de la partie, seconde surprise de sa maman. L’intrigue est prenante, et riche en rencontre et découverte.
Au fil des pages, on découvre une jeune fille qui a de plus en plus de mal à se livrer, et une maman désemparée. Des thèmes forts sont développés dans l’ouvrage: tel que la solitude, la déception, la trahison et la perte d’une personne proche.
Les graphismes sont toujours superbement réalisés, avec un petit bonus à la fin. Nous aussi on peut résoudre une enquête (que je me suis d’ailleurs empressée de réaliser !)
Bref encore un bon moment de lecture avec les aventures de Cerise. J’ai hâte de découvrir le prochain ouvrage.

Les étoiles de Noss Head, tome 3 : Accomplissement de Sophie Jomain

couv49536492

Synopsis:

« Je n’avais aucune idée de ce qu’allait devenir ma vie… absolument aucune. J’allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j’étais devenue ce que je n’aurais jamais dû être. Le destin m’avait surprise, j’étais magnifique, d’une allure renversante. J’aurais pu défier n’importe quelle reine de beauté, mais c’est bien tout ce qu’il me restait… toute une vie dans la peau de quelqu’un que je n’étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j’étais loin de la vérité et que tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent. »

 

Mon avis:

Je crois que ce tome est mon préféré. Après un début qui ne m’avait pas convaincu, je suis contente d’avoir continué. Dans ce tome on retrouve Hannah dans un nouveau corps qu’elle n’aime pas. Elle reste en compagnie de Darius et ses frères depuis que Leith l’a abandonné. Elle apprend à connaitre ce corps et à se contrôler. Mais elle veut surtout être comme avant.

Je suis contente d’en savoir plus sur Darius, peut être même que j’ai aimé ce tome grâce à lui. Son personnage est vraiment intéressant et complet. Concernant l’histoire, on ne s’ennuie pas dans ce tome. L’action est plus présente que dans les précédents.

J’ai aimé la fin et je la trouve logique. Par contre je me demande ce qui va se passer dans les tomes suivants, car je trouve ce dénouement suffisant.

Héritiers des Highlands, tome 3 : L’envoûteur de Paula Quinn

couv64441496

Synopsis:

Après des années d’exploit sur les champs de bataille, Connor Grant retrouve, par hasard, à la cour de Londres, Mairi MacGregor qu’il avait quittée sept ans auparavant lui assurant de revenir dans les Highlands. S’étant promis de l’oublier à jamais, Mairi est désormais vouée à la cause écossaise. Bien qu’elle soit encore attirée par Connor, elle ne parvient pas à lui pardonner sa trahison. Pour protéger son amour des Highlands, Mairi va devoir ravaler sa fierté et s’allier à son ancien amant même si cela signifie que son coeur risque de chavirer pour toujours.

 

Mon avis:

Pour ce troisième tome on fait la connaissance de Mairi, une femme forte mais aussi très têtue. Après une longue séparation, elle fait face à son ancien amant qui l’a abandonné et qu’elle déteste (enfin c’est ce qu’elle croit)

J’ai aimé dans ce roman les joutes verbales qu’ils se lancent. On en s’ennuie pas.  Il y a aussi un fond avec des complots et des conflits politiques. Le roman est ainsi bien mené entre scènes d’action et romance.

Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités de Sophie Jomain

couv51613515

Synopsis:

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.
J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

 

Mon avis:

Au temps dire que ce tome m’a plus convaincu que le premier. On y retrouve Hannah et Leith qui font leur rentrée ensemble à la fac. On fait ainsi la connaissance de nouveaux personnages, mais aussi de nouvelles créatures. Leith est super protecteur avec Hannah (ce que j’avoue m’agace un peu!) Mais cette dernière ne veut pas rester sur des préjugés, elle veut se faire sa propre idée.

Même si le roman commence assez doucement, on peut dire que les derniers chapitres nous donnent encore plus envie de lire le tome suivant, avec une fin riche en action. Ce que j’ai aimé dans ce tome, c’est qu’il soit moins prévisible que le précédent, même si des fois j’ai envie de secouer Hannah. Je la trouve trop naïve. Parmi les nouveaux personnages, j’ai bien aimé Darius et j’ai hâte d’en savoir plus sur lui.

Les carnets de Cerise, tome 3 : Le dernier des cinq trésors de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Synopsis:

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Mon avis:

Je n’ai pas pu résister et j’ai ouvert directement après ma lecture du deuxième tome, le troisième qui m’attendait sagement dans ma PAL. Eh bien, ce tome est une grande réussite. Notre petite Cerise est au collège maintenant. ça change de la primaire, il y a plusieurs classes, plusieurs professeurs et elle ne se retrouve plus forcément avec ses copines. (Justement nous sommes bien dans le thème aujourd’hui pour cette critique avec la rentrée des classes!) Vous allez me dire, quel mystère Cerise va résoudre dans ce livre, hé bien tout va commencer avec un atelier reliure, où elle fait la connaissance de Sandra et tombera sur un objet mystérieux (j’en dis pas plus pour garder le mystère!) Cet atelier est d’ailleurs très intéressant pour nous aussi lecteur. En effet Cerise tient un journal intime et nous décrit ainsi tout ce qu’elle a appris. (cf. la capture que je vous ai faite) On y retrouve aussi des recettes de cuisine, puisque oui ce tome se déroule pendant un moment festif: Noel.
Ce tome est aussi riche en émotions qu’elles soient joyeuses ou tristes. Au fil de cette nouvelle enquête, des moments seront un peu plus dur, pour Sandra notamment, qui en découvre plus sur ces objets mystérieux que les filles trouvent au fur et à mesure et qui sont chargés d’histoire et de souvenirs.
Enfin je dirais qu’à la fin du livre, au moment du jour de Noel, nous aussi nous sommes gâtés par de belles planches de dessins. Puisqu’il est vrai, qu’au fil de cette superbe saga, les illustrations ont toujours été soignées et bien réalisées.

« Ne dit-on pas que l’adulte créatif est l’enfant qui a survécu? »

IMG_20150901_142842360

Syn

Les carnets de Cerise, tome 2 : Le livre d’Hector de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Synopsis:

Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher.

Mon avis:

Quel grand plaisir d’ouvrir ce livre et de retomber avec Cerise dans ses aventures. Et je n’ai pas été déçu, au contraire. Ce second tome est vraiment dans la même lignée que le premier, toujours aussi soigné et passionnant.
Ici on trouve une jeune fille qui grandit et qui doit affronter les conséquences de ses actes (des aventures du précédent tome notamment). Toujours aussi passionnée et entêtée à mener l’enquête, on l’a suit dans une nouvelle investigation. Cette fois ci elle mène donc l’enquête autour  d‘une mystérieuse vielle dame qui se rend à la bibliothèque un jour bien précis dans la semaine et empreinte toujours le même livre. Obnubilée par son enquête, notre petite enquêtrice en oubliera des fondements important tel que la fidélité, l’amitié, la sincérité, l’amour, la famille…
Les graphismes sont toujours aussi soignés et riche en couleur. C’est agréable de voir ces parties de journal intime, d’illustration et de bande dessinée.
J’ai donc encore une fois passée un bon moment avec cette lecture, et invite donc toutes les personnes qui ne l’a connaisse pas à y s’intéresser. En attendant je vais pouvoir attaquer le troisième et dernier tome (sniff) qui m’attend déjà dans ma PAL. Hâte de découvrir une nouvelle enquête !