14-18 : Une minute de silence à nos arrière-grands-pères courageux de Thierry Dedieu

couv51087755

Synopsis:

Un livre hommage aux poilus, avec des images violentes et réalistes, pour dire la guerre là où les mots ne sont plus.

 

Mon avis:

Cet album est constitué principalement d’images sans texte avec une lettre à la fin de l’ouvrage. Il commence par quelques mots, d’un certain Gustave à Adèle. De nombreuses illustrations en pastel dans des tons sépias se succèdent ensuite. Elles sont belles, poignantes, parfois choquante mais parlent d’elles-mêmes. Il n’y a pas besoin de mot pour décrire les scènes que l’on voit. Elles seraient d’ailleurs impossibles à décrire avec tant d’émotions. Elles nous marquent d’un simple regard et s’imprime dans notre esprit. Au fil des pages nous sommes absorbés et concentrés sur l’album. Le silence devient pesant et l’histoire magnifiquement illustrée nous émeu et nous choque. A la fin de l’album une lettre de réponse d’Adèle à Gustave nous attend dans son enveloppe. Elle s’inquiète de ne plus avoir de nouvelles, d’avoir que quelques mots « ça va ». Elle raconte maladroitement son quotidien et attend son retour.

Cet album est vraiment un magnifique hommage au poilu. Certes il n’y a presque pas de texte, mais il dit tout. A travers ces pages, je me souviens des discussions que j’avais avec mon arrière-grand-père sur ses genoux. Ses histoires me fascinaient, mais bien sûr à 6 ans, il ne me racontait pas tout et je le savais. Je suis fière aujourd’hui d’avoir hérité de sa canne qu’il a sculpté à partir d’un morceau de bois qui dépassait des barreaux de sa prison. Je finirais en disant que je suis fière d’avoir ce livre et je vous conseille de vous le procurer.

 

Un sac de billes (BD), tome 2 de Kris & Vincent Bailly & Joseph Joffo

Synopsis:

Jo et Maurice, après un voyage mouvementé, arrivent à Menton, où se sont installés leurs deux frères aînés. Ceux-ci, toutefois, sont convoqués par la police française dans le cadre du S.T.O., le service du travail obligatoire en Allemagne. Pas question pour les grands frères de se jeter dans la gueule du loup : ils décident de partir immédiatement à Nice, où se sont déjà réfugiés leurs parents. Malgré l’occupation de la ville pa l’armée italienne, l’insouciance reprend le dessus. Las, ce sera de courte durée. L’armée italienne est remplacée par l’armée allemande, et la Gestapo resserre les mailles de ses filets pour attraper les Juifs. Dès lors, la vie des Joffo va connaître des jours douloureux… La peur, l’angoisse et la souffrance sont au rendez-vous.

Mon avis:

J’ai apprécié retrouver nos deux héros pour ce dernier tome et donc la fin de la grande guerre. Leur histoire est à nouveau pas facile et mouvementé. Mais ils ne se laissent pas faire pour autant et se battent.

J’ai bien aimé dans ce nouvel opus les dialogues encore plus touchant.
« Le coeur s’est habitué, rodé au danger et aux catastrophes, peut être suis je devenu incapable d’éprouver un chagrin profond. »
« Les nazis ne m’ont pas encore pris ma vis mais ils me volent mon enfance »
Cela me donne vraiment envie de m’intéresser au roman dont est inspiré la BD.

Les dessins sont toujours soignés et c’est toujours autant agréable de tourner les pages.

La robe rouge de Nonna de Michel Piquemal & Justine Brax

Synopsis

« Nonna ! Pourquoi tu chantes toujours en italien ? » demande une petite fille à sa grand mère. Nonna lui raconte alors l’histoire de la famille…Enfant, Nonna vivait en Italie. Son père, ouvrier communiste et athée, veut croire en une société plus équitable et chante souvent des chants révolutionnaires. Quand Mussolini arrive au pouvoir, en 1922, la famille devient la cible des chemises noires.
Le jour où c’est à Nonna qu’ils s’en prennent, parce qu’elle porte une robe rouge, ses parents décident d’émigrer en France…

Mon avis:

Ce livre jeunesse est vraiment très bien construit autant pour l’histoire que pour le graphisme. L’histoire qui est sombre, est très bien raconté avec ces touches de paroles d’une chanson italienne « Bella Ciao », qui rythme la narration.

Aborder ce genre de sujet avec des enfants n’est jamais simple, mais il existe tout de même dans la littérature de nombreuses pépites qui les explique simplement et de la meilleure des manières. Un bel album à découvrir et à faire découvrir !

Un sac de billes (BD), tome 1 de Kris & Vincent Bailly & Joseph Joffo

Synopsis:

Septembre 1941, Jo a 10 ans. C’est un gamin parisien, un joyeux poulbot farceur et dégourdi du 18ème arrondissement. Il est le dernier d’une fratrie de six enfants, et est très proche de Maurice, son aîné de deux ans à peine. Mais les Allemands occupent Paris ; le port de l’Étoile Jaune devient obligatoire pour tous les Juifs ; la menace fait plus que gronder… Les parents de Joseph décident donc que leurs deux cadets doivent fuir pour gagner la zone libre et rejoindre leurs frères aînés à Menton. Avec alors pour tout bagage, une consigne de survie martelée violemment à leurs oreilles : « Ne dis jamais que tu es juif ! », quelque 5 000 francs de l’époque, leur intrépidité, bon sens et innocence, Maurice et Joseph prennent la route de la liberté, celle de tous les dangers. Passer inaperçus, travailler un peu, déjouer les interrogatoires, rechercher une famille éparpillée… Un long chemin semé d’embûches immondes et heureusement de bonnes âmes, un parcours initiatique, qui forge et marque un homme pour toute son existence.

Mon avis:

J’ai vraiment passée un bon moment avec cette BD. On suit les jeunes ados dans leur voyage à la fuite des allemands. Le récit est vraiment touchant, ils font preuve d’un grand courage et intelligence.
La BD inclue plein de référence à l’Histoire. De nombreux enfants à l’époque ont connus ces mêmes péripéties. C’est vraiment intéressant qu’elle ait été retranscrit un BD, peut être que ça permettra au non lecteur de s’intéresser à cette histoire touchante que l’on doit connaitre.

Le graphisme est aussi bien réalisé et soigné. Chaque détail est fait avec minutie, ce qui rend le cadre encore plus réel. Hâte de pouvoir découvrir le deuxième tome et dernier !

14 – 14 de Silène Edgar et Paul Beorn

Synopsis:

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

Mon Avis:

Que dire, ce livre est vraiment une pure merveille et je vous le recommande. Certes c’est une histoire jeunesse, mais il est tout de même très bien écrit, envoûtant et surtout très bien documenté. Je ne m’attendais vraiment pas à ça en ouvrant ce livre. On s’attache vraiment aux personnages, et même si on connait forcément l’histoire de la première guerre mondiale, on se demande comment les personnages vont échapper à la mort grâce à cette correspondance du futur.
J’aurai vraiment aimé, comme de nombreux collégiens, découvrir ce livre à l’école.

Un vrai coup de coeur ❤

Infirmière pendant la Première Guerre mondiale de Sophie Humann

 

L’histoire:

Geneviève Darfeuil a treize ans. La vie s’écoule entre les cours à Paris et les vacances à Houlgate. Soudain, la guerre contre l’Allemagne éclate : les deux frères aînés sont mobilisés, l’un comme officier, l’autre comme brancardier. Le père, chirurgien à l’Hôtel-Dieu, est trop âgé. Tout le monde pense que la guerre ne durera que quelques mois et que les hommes seront bientôt rentrés, mais le conflit s’éternise et les hommes tombent, les uns après les autres, comme les frères de Geneviève, victimes des bombes et des gaz mortels. Sur le « front intérieur », la jeune fille et sa mère intègrent plusieurs associations d’aides aux soldats. Le jour de ses seize ans, Geneviève commence à travailler à l’hôpital d’Houlgate où elle trouve sa vocation : infirmière.

 

Mon avis:

Comme habituellement avec cette collection de Gallimard, j’ai passé un agréable moment. Ici ce livre, comme l’indique le titre, se déroule pendant la première guerre mondiale. On suit le récit d’une jeune fille avant le commencement de la guerre, pendant et après. Au travers des pages on se rappelle peu à peu nos cours d’Histoire. Les personnages clés et événements clés y sont cités et racontés. On vit donc au fil des pages, avec cette jeune fille, sa vie, ses craintes et son combat pendant ses 4 ans.
Une agréable découverte qui s’inscrit cette année dans les commémorations du centenaire de cette guerre.
Je vous recommande ce livre et cette collection!