Opium de Maxence Fermine

couv46870582

Synopsis:

C’est une route aux mille parfums, aux mille périls aussi : celle qui, partant de Londres pour atteindre les Indes, se perd irrémédiablement dans l’Empire de la Chine. Un périple que l’on nomme la route du thé. Pour la première fois, en 1838, un homme va s’y aventurer, décidé à percer le secret des thés verts, bleus et blancs, inconnus en Angleterre. Au fil de son voyage, il va rencontrer Pearle, un riche négociant irlandais, Wang, le gardien de la vallée sacrée, Lu Chen, l’invisible empereur du thé, et Loan, une Chinoise aux yeux verts qui porte, tatouée sur son épaule, une fleur de pavot. Au terme de sa quête, l’opium. Un amour que l’on ne choisit pas.

 

Mon avis:

Voici un livre que l’on m’a chaudement recommandé et que j’ai finit par lire. Ce livre, qui se lit très vite, nous emmène dans un voyage exotique, sur la route du thé. L’écriture est envoûtante et riche en poésie.  Tout en sensibilité, on passe un très bon moment a suivre Charles qui réalise ainsi son rêve, découvrir les origines du thé et ses différentes variétés encore inconnues en Angleterre. Une boisson que d’ailleurs je raffole aussi. Même si j’ai passé un bon moment à lire le périple de notre personnage, je n’ai pour autant pas réussit à m’attacher à celui-ci, peut être que le nombre de pages en est aussi la cause.

Constance & Séduction de Jess Swann

Synopsis:

Après le décès de leur père, Isobel et Helen Westlake sont forcées d’abandonner la demeure dans laquelle elles ont grandi et déménagent à Chester dans le nord de l’Angleterre. Tandis qu’Isobel entretient une relation amicale avec Adam, tout en tentant de mener sa carrière et de veiller sur sa cadette, Helen fait la connaissance du flamboyant Oliver Vane… Amour, frustration et surtout vérités cachées sont au rendez-vous de cette réécriture moderne de « Raisons et sentiments ».

Mon avis:

Voici la deuxième réécriture moderne de mon amie Jess et même son troisième livre que je lis. Eh bien je peux vous dire que j’ai passé un bon moment à découvrir cette réécriture, où plusieurs émotions m’ont accompagnées au fil de ma lecture: joie, peur, étonnement, rage… Tous les éléments clés du livre de Jane Austen ont été repris et adaptés dans le monde moderne. C’est à ce moment que je me rends compte que ce ne doit pas être facile à écrire. Il y a vraiment un fil à suivre, qui est dicté et il faut savoir bien l’amener. Etant une réécriture on sait forcément comment l’histoire va se passer et quel événement il va avoir, mais on se demande tout de même comment ils vont arriver et se dérouler. Elle a su garder le suspense et s’approprier l’histoire.

Ici nous faisons connaissance de Isobel, qui est la plus posée des soeurs Dashwood, oups Westlake, qui est à la recherche un travail, et Helen, la plus passionnée, qui fait des études d’art. J’aime bien justement ce domaine d’étude qui correspond bien au personnage, ainsi que le secteur de travail d’Isobel, qui est plus carré. On rencontre aussi Adam Norwood, le fils aîné de cette riche et hautaine famille (j’ai imaginé Hugh Grant pendant toute ma lecture !), le fameux Oliver Vane, que l’on veut étriper, James Etton l’homme de confiance, mais aussi Shannon la pipelette, Mike et son humour… On finit au fil de notre lecture par s’attacher aux personnages et même s’identifier à eux.

Bref j’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre et je vous le conseille. Hâte de découvrir la prochaine réécriture, qui j’ai vu, est en cours.

Confessions d’une fan de Jane Austen de Laurie Viera Rigler

Synopsis:

e n’aurais jamais dû noyer mon chagrin dans une énième relecture d’Orgueil et Préjugés et dans l’alcool, car aujourd’hui, me voilà propulsée à l’époque de la Régence anglaise dans le corps d’une autre femme ! Même si la mode Empire et les moeurs ne cessent de me surprendre, je m’aperçois que cette vie offre, malgré tout, son lot de charmes. Surtout lorsque je rencontre l’élégant et séduisant Charles Edgeworth. Mais est-il un Darcy ou un Wickham ? S’il se révèle être un Darcy, je pourrais bien ne plus jamais éprouver l’envie de rentrer chez moi, après tout…

Mon avis:

J’avais ce livre depuis un moment dans ma PAL et je me suis enfin décidée à le sortir. Je dirais que j’ai passé un bon moment à lire, mais sans plus. J’ai tout de même bien rigolé. Passer du XXIéme siècle au XIXème siècle ça doit forcément faire un choc. Je me suis donc prise au jeu à m’imaginer à la place de Courtney. En tant que fan de Jane Austen, découvrir le Bath de l’époque doit être génial. Et la rencontre avec l’écrivain était un bon moment à découvrir aussi.
Je suis assez déçu concernant l’histoire de Jane et Edgemonth trop copié sur Orgueil et Préjugés, qui ne m’a pas du tout transporté.