Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv69403311

 

Synopsis:

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles…
Mon avis:
Encore un sublime moment passée avec Cerise dans ce lieu chargé de mystère. Vous l’aurez compris, je suis sous le charge de ce quatrième tome.
L’école est finit et c’est maintenant l’heure des vacances. Pour son anniversaire Cerise reçoit une belle surprise, elle qui aime les enquêtes, va pouvoir en résoudre une avec sa maman dans un mystérieux château des mystères. Ces amies sont aussi de la partie, seconde surprise de sa maman. L’intrigue est prenante, et riche en rencontre et découverte.
Au fil des pages, on découvre une jeune fille qui a de plus en plus de mal à se livrer, et une maman désemparée. Des thèmes forts sont développés dans l’ouvrage: tel que la solitude, la déception, la trahison et la perte d’une personne proche.
Les graphismes sont toujours superbement réalisés, avec un petit bonus à la fin. Nous aussi on peut résoudre une enquête (que je me suis d’ailleurs empressée de réaliser !)
Bref encore un bon moment de lecture avec les aventures de Cerise. J’ai hâte de découvrir le prochain ouvrage.

L’épouvantail qui voulait voyager de Hubert Ben Kemoun et Hervé Le Goff

couv62841291

Synopsis:

Le vieil épouvantail se sent si seul qu’il pleure. Le vieil épouvantail se sent si inutile qu’il pense ne plus avoir d’amis. Personne qui pourrait l’aider à se promener, juste de l’autre côté de la colline, lui qui n’a jamais bougé de son champ. Mais au matin d’un jour de printemps, deux cent mille oiseaux l’emmènent pour un voyage extraordinaire !

 

Mon avis:

Petite, j’adorais les histoires du Père Castor. J’ai voulu renouer avec ce plaisir en m’achetant cet album.  L’histoire qui est racontée, est sublime et émouvante. Cet épouvantail se sent seul. Il est triste de voir toujours le même paysage, il s’ennui. Un petit moment de déprime qui va vite s’évanouir grâce à ses amis oiseaux qui vont se mobiliser pour lui. Grâce à eux il va vivre une grande aventure.

Ce livre est subliment illustré et raconté. Il est rempli de poésie. L’univers commence sombre, pour devenir lumineux. Je ne vais plus voir les épouvantails de la même manière maintenant !

Si vous cherchez un petit moment de douceur, je vous conseille ce livre !

Blanche Neige de Benjamin Lacombe, Jacob Grimm et Wilhelm Grimm

couv58088826

Synopsis:

Il était une fois, au coeur de l’hiver, une reine qui cousait à sa fenêtre. Par le cadre d’ébène, elle contemplait les flocons de neige qui voletaient dans le ciel, telles des plumes. Soudain elle se piqua le doigt, et trois gouttes de sang tombèrent sur la neige. Le rouge était si beau sur la blancheur éclatante qu’elle songea :  » Ah ! Si seulement j’avais un enfant à la peau blanche comme neige, aux lèvres aussi rouges que le sang et aux cheveux noirs d’ébène !  »

 

Mon avis:

J’ai bien aimé à travers cet album redécouvrir le conte des frères Grimm que l’on connait tous. Certes depuis le temps qu’il m’a été conté , j’avais un peu oublié comment l’histoire se déroulait. Cela me donne envie de me replonger dans ces classiques.

Concernant les illustrations, vous savez tous que je suis fan de Benjamin Lacombe. Hé bien encore une fois, j’ai été enchanté de découvrir cet ouvrage. Les dessins sont justes sublimes. Je vous invite à le découvrir, vous ne serez pas déçu.

Cartes, voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde de Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski

couv38487589

Synopsis:

Cartes voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde. Des tortues-léopard de Namibie, en passant par Charlie Chaplin, le poulet tikka, le taï-chi, les pyramides de Gizeh ou la banquise de Ross, nos yeux curieux n’en finissent pas de s’étonner de la fabuleuse diversité de la nature et des humains qui font notre planète !

 

Mon avis:

Voici un magnifique album que je suis fière d’avoir dans ma bibliothèque. Il s’agit de l’une des nombreuses découvertes que j’ai fait sur la blogosphère. Ce livre est juste une pure merveille et un coup de cœur. On y découvre de nombreuses informations sur les pays du monde: des lieux à visiter, des spécialités culinaires, des personnalités connues, la faune et la flore de chaque pays…

Le style de cet ouvrage est rétro, les pages sont un peu vieillies,  et il est parfaitement illustré avec soin jusqu’aux pages de gardes. Un magnifique livre a feuilleter encore et encore.

Un grand merci à Sir this and lady that pour cette sublime découverte

14-18 : Une minute de silence à nos arrière-grands-pères courageux de Thierry Dedieu

couv51087755

Synopsis:

Un livre hommage aux poilus, avec des images violentes et réalistes, pour dire la guerre là où les mots ne sont plus.

 

Mon avis:

Cet album est constitué principalement d’images sans texte avec une lettre à la fin de l’ouvrage. Il commence par quelques mots, d’un certain Gustave à Adèle. De nombreuses illustrations en pastel dans des tons sépias se succèdent ensuite. Elles sont belles, poignantes, parfois choquante mais parlent d’elles-mêmes. Il n’y a pas besoin de mot pour décrire les scènes que l’on voit. Elles seraient d’ailleurs impossibles à décrire avec tant d’émotions. Elles nous marquent d’un simple regard et s’imprime dans notre esprit. Au fil des pages nous sommes absorbés et concentrés sur l’album. Le silence devient pesant et l’histoire magnifiquement illustrée nous émeu et nous choque. A la fin de l’album une lettre de réponse d’Adèle à Gustave nous attend dans son enveloppe. Elle s’inquiète de ne plus avoir de nouvelles, d’avoir que quelques mots « ça va ». Elle raconte maladroitement son quotidien et attend son retour.

Cet album est vraiment un magnifique hommage au poilu. Certes il n’y a presque pas de texte, mais il dit tout. A travers ces pages, je me souviens des discussions que j’avais avec mon arrière-grand-père sur ses genoux. Ses histoires me fascinaient, mais bien sûr à 6 ans, il ne me racontait pas tout et je le savais. Je suis fière aujourd’hui d’avoir hérité de sa canne qu’il a sculpté à partir d’un morceau de bois qui dépassait des barreaux de sa prison. Je finirais en disant que je suis fière d’avoir ce livre et je vous conseille de vous le procurer.

 

Liberté, Egalité, Fraternité dès la maternelle

Synopsis:

Expliquons aux petits qu’ils ont le devoir de respecter la Liberté des autres.

Expliquons aux petits que face au droit ils sont tous à Egalité.

Expliquons aux petits que la Fraternité c’est le partage, et que le partage des richesses est nécessaire.

C’est ce que dit la République française, qui protège notre liberté, qui garantit notre égalité, qui réalise notre fraternité.

Et la République française c’est nous !

Mon avis: 

Ce livre est une petite merveille. Tout d’abord merci à Babelio et aux Editions Chemins de traverse pour ce très beau cadeau. Ayant un neveu de 4 ans, je me suis toujours demandée comment aborder des valeurs aussi fortes que : la liberté, l’égalité et la fraternité. Je viens de le découvrir grâce à ce livre superbement écrit et illustré.
Celui-ci est divisé en trois parties, et explique chacun des mots un par un. Le petit bonus, et que quand on regarde la tranche du livre, on la voit bleu, blanc, rouge. En effet chaque partie est séparée par une page colorée.

Revenons à l’histoire. La première partie aborde ainsi la liberté. On y voit un petit garçon avec ses amis. Celui ci se croit libre de tout faire et crie à toute tête « Je suis libre ». « Je suis libre de lire, libre de chanter… » Mais ce petit garçon se rend bien compte qu’il embête ses amis et se demande « Mais qu’est ce que la liberté, si je ne peux pas faire ce que je veux ». En réfléchissant à ses actions précédentes, il comprend ainsi lui même ce que veut dire la liberté et être libre.
Pour l’autre partie, nous découvrons une autre valeur essentielle qui est l’égalité. Le vocabulaire y est très adapté et imagé pour la compréhension des enfants. On présente ainsi des êtres humains de différents couleurs de peaux. Certains ont la couleur du blé, d’autres du chocolat ou encore de la rose. J’ai vraiment apprécié ces termes, qui même sans les illustrations sont très parlant pour un enfant. On apprend ici que les Hommes naissent libres et égaux en droit, quel que soit leurs couleurs de peaux et leurs origines. D’ailleurs l’une des illustrations de cette partie, m’a fait penser à « La Cène » de Léonard de Vinci.
La dernière partie fait référence à la fraternité. On y voit des enfants avec un jouet et un goûter chacun. Ils vont découvrir que c’est beaucoup mieux de jouer ensemble, de se partager ses jouets et d’être un groupe. Mais aussi d’aider ceux qui n’ont pas de jouer et de les intégrer au groupe.

Pour résumer, j’ai vraiment trouvé ce livre bien conçu, que ce soit pour le texte ou les illustrations. Je dirais que le seul défaut est le format du livre, qui est petit pour un enfant de cet âge: 16,5 x 12 (Cette remarque je l’ai eu de ma sœur qui est enseignante en maternelle. Peut être qu’un autre format et prévu pour les enseignants)

La robe rouge de Nonna de Michel Piquemal & Justine Brax

Synopsis

« Nonna ! Pourquoi tu chantes toujours en italien ? » demande une petite fille à sa grand mère. Nonna lui raconte alors l’histoire de la famille…Enfant, Nonna vivait en Italie. Son père, ouvrier communiste et athée, veut croire en une société plus équitable et chante souvent des chants révolutionnaires. Quand Mussolini arrive au pouvoir, en 1922, la famille devient la cible des chemises noires.
Le jour où c’est à Nonna qu’ils s’en prennent, parce qu’elle porte une robe rouge, ses parents décident d’émigrer en France…

Mon avis:

Ce livre jeunesse est vraiment très bien construit autant pour l’histoire que pour le graphisme. L’histoire qui est sombre, est très bien raconté avec ces touches de paroles d’une chanson italienne « Bella Ciao », qui rythme la narration.

Aborder ce genre de sujet avec des enfants n’est jamais simple, mais il existe tout de même dans la littérature de nombreuses pépites qui les explique simplement et de la meilleure des manières. Un bel album à découvrir et à faire découvrir !

Menteur menteuse ! de Lenia Major & Amélie Thiébaud

L’histoire:

L’AMDHP, Agence Matrimoniale du Haut du Panier, met en contact l’archiduc Archibald de Soulgranduc et Jasminella, Princesse des Mille et deux nuits. Mais quand un menteur écrit à une menteuse, leurs échanges prennent un tour étonnant… et les surprises ne sont pas loin !

Mon avis:

L’histoire de ce livre m’a vraiment intriguée et je ne suis pas déçu de l’avoir acheté. Le livre est construit de façon original et est très bien illustré. Je n’en dirais pas plus afin de laisser place à la surprise quand vous l’achèterez. L’histoire est vraiment prenante et nous tient en haleine. Au fil des échanges entre ces deux menteurs, on se demande comment cela va se finir ! J’ai aimée ne pas deviner la fin et la découvrir en image. Encore un super album jeunesse à découvrir!

Mee, petite fille du matin calme de Agnès Domergue & Marie-France Chevron

L’histoire:

Mee est née un matin calme, entre mer et montagne. Mee n’a pas de famille. Seul un arbre veille sur la petite fille. Un jour, l’arbre lui souffle de partir… Alors, Mee s’en va.

Comment expliquer à un enfant, de manière poétique et métaphorique, l’adoption…

Mon avis:

Après une première lecture sur les familles monoparentales expliqués aux enfants, je me suis attaquée à un autre sujet délicat, qui est l’adoption. Je suis vraiment tombée sous le charme de ce livre. Les illustrations sont une pure merveille. Même le papier a été choisit en circonstance. Et que dire de l’histoire qui est si poétique et remplit d’émotions. On passe vraiment un bon moment à découvrir l’histoire de cette petite fille et de sa deuxième naissance avec ces nouveaux parents.

Mieux que dix fées de Cathy Delanssay & Lenia Major

Synopsis:

Dix fées se succèdent avec chacune un don particulier. La première fée sème des petits bisous partout, la deuxième est la reine des chatouilles, la cinquième super forte en rangement… Mais quelqu’un possède tous ces dons réunis : une maman. Commentaire : Blonde, brune, châtain, les yeux bleus, verts ou marron, dix fées toutes différentes et plus jolies les unes que les autres sont dessinées dans leur univers de douceur aux couleurs tendres et définissent toutes les qualités d’une maman.

Mon avis:

J’ai découvert ce livre de manière originale, grâce à un marque page. J’ai trouvé le dessin très beau et j’ai finis par acheter cet album. Verdict: une pure merveille. Les textes sont poétiques et les images magnifiques. L’histoire est vraiment adorable, et c’est un très beau cadeau à offrir à une maman, pour lui faire une belle déclaration. Je ne m’attendais pas en ouvrant ce livre à avoir un coup de cœur. La lecture est bien sur très rapide, mais il vaut le coup de le lire encore et encore. Sublime !

Papa-barque de Magali Turquin & Yan Thomas

Synopsis:

Un papa lointain, un papa absent, c’est peut-être aussi un papa seul. Une maman fière, une maman débrouillarde, c’est peut-être aussi une maman fragile. Dans ce texte poignant et plein de poésie, un enfant s’adresse à son père qu’il ne connaît pas et qui lui manque. Le grand cri d’amour d’un enfant pour ses parents.

Mon avis:

Ce livre est une très belle découverte et un coup de coeur. Le seul point négatif que j’évoque tout de suite, c’est les dessins qui ne m’ont pas du tout transportés, beaucoup trop simple à mon gout. Par contre l’histoire c’est autre chose. Cet appel lancé par cet enfant est poignant. Il nous transporte, nous capture et on le suit dans son imagination. Ce rêve où un père absent lui manque. Les mots sont très bien choisit et cette histoire en devient émouvante et captivante. Bien que cet album comporte peu de page, il nous fait oublier notre quotidien quelque instant, pour qu’on s’échappe avec cet enfant et qu’on l’accompagne.

Les amants papillons de Benjamin Lacombe

L’histoire:

Ce qui intéresse Naoko, c’est d’étudier la littérature ou les haïkus . Pour parvenir à ses fins, elle part à Kyoto, déguisée en garçon, et rencontre Kamo. Inspirée d’une légende populaire, cette histoire romantique est superbement soutenue par de grandes et belles illustrations.

 

Mon avis:

Etant amoureuse des beaux dessins de Benjamin Lacombe, j’ai continué ma découverte avec Les amants papillons. L’histoire raconté ici m’a fortement fait penser au dessin animé Mulan. Cette jeune fille qui remplace son père au combat et se déguise en homme. Ici Naoko ne se déguise pas pour aller combattre mais pour étudier la littérature, ce qui est proscrit pour les femmes. Elle rencontre ainsi Kamo avec qui elle lie une amitié et même plus.

Je n’irai pas plus loin pour ne pas vous dévoiler la fin, mais l’histoire est belle et poétique. Malheureusement ces albums se lisent beaucoup trop vite. Mais bon on peut quand même savourer les magnifiques dessins de Benjamin Lacombe!